Traitement du rosier -


Traitement du rosier, anticipez les maladies !

Le rosier est sensible aux maladies cryptogamiques. Et c’est au printemps après la taille que vous allez devoir traiter préventivement les rosiers. C’est également à cette période, de mars à avril – au moment où l’humidité est encore présente et que les beaux jours arrivent et provoque douvement la hausse des températures – que repart la végétation des rosiers et avec elle, les attaques de champignons.

En prévention contre les champignons du rosier :

• La taille permet d’aérer l’arbre en permettant à l’air de circuler et de sécher les feuilles et les branches.
• Utilisez de la bouillie bordelaise et renouvelez l’opération lorsque la chaleur et l’humidité généralement vers le mois de mai.

Traitement du rosier, la chlorose :

Signes : Les feuilles du rosier jaunissent après avoir subi une décoloration
Pourquoi ?
C’est un phénomène qui apparait quand le sol est trop pauvre.
Traitement :
• Retirez les feuilles atteintes.

En préventif :
• Déposez du compost au pied de l’arbuste et intégrez-le en grattant le sol.

Traitement du rosier, le marsonia :

Signes : Des taches jaunes puis noires apparaissent sur les feuillles
Pourquoi ?
C’est un phénomène qui se produit comme pour d’autres chamipgnons, lors d’une trop grande présence d’humidité et de chaleur.
Traitement : Purin d’ortie, purin de consoude et purin de prêle sont efficaces contre le marsonia du rosier.

Traitement du rosier, l’oidium :

Signes : Un duvet blanc se développe sur les feuilles et parfois sur les tiges.
Pourquoi ?
Ce champignon se développe au printemps et à l’automne, généralement en avril-mai et en septembre-octobre. Notamment quand l’humidité est forte et les températures douces ou chaudes.
Traitement :
• La taille comme elle est décrite ci-dessus permet d’aérer l’arbuste, et c’est ce qu’il faut pour que l’air circule facilement et sèche les feuilles et les branches.
• Pas d’arrosage trop important ou trop fréquent.
• Supprimez les feuilles et branches atteintes, et faites-les bruler.
• Le lait de vache est un produit efficace contre l’oïdium. Pour 5 litres, mélangez 0,5 l de lait et le reste en eau. Pulvérisez le rosier 1/fois par semaine, le soir.
• Si la maladie persiste utilisez un anti-fongique bio.

Traitement du rosier, la rouille :

Signes : Sous les feuilles, des taches en relief de couleur rouille aparaissent et au dessus des taches jaunes. Les feuilles se déforment.
Pourquoi ?
C’est le champignon le plus courant. Le rosier en souffre particulièrement de ce champignon.
Traitement :
• Supprimez toutes les parties atteintes et brulez-les.
• Utilisez un anti-fongique bio.

Voir aussi :
• La fiche rosier
• La taille des rosier

Photo : April King, aka Marumari – wikipedia.org sous licence creative commons

Chlorose du rosier : les astuces pour lutter contre ce parasite

Les feuilles de votre rosier jaunissent ? C'est le signe qu'il est atteint de chlorose, souvent provoquée par un sol calcaire. Voici quelques conseils pour vous débarrasser de ce parasite et retrouver des roses éblouissantes.

La chlorose s'observe fréquemment sur les rosiers plantés en sol calcaire. Les feuilles jaunissent, pâlissent parfois entièrement, seules les nervures restent vertes. La chlorose indique que le rosier a des difficultés à assimiler certains nutriments du sol, d'où une carence. Si cette difficulté persiste, les feuilles continuent de jaunir et la croissance peut s'arrêter. En ce qui concerne les rosiers, les chloroses sont souvent causées par une carence en fer ou en magnésium, mais pas uniquement.


Éviter les apports d’engrais trop riches en azote. Faites plutôt des apports de compost.

Planter des variГ©tГ©s de rosiers adaptГ©es Г votre climat. Le porte-greffe a aussi une influence sur sa rГ©sistance.

Ne pas la planter dans un endroit confinГ© et humide : angle de mur par exemple.

En cours de vГ©gГ©tation, surveillez vos plantations et intervenez aux premiers symptГґmes

Après une année de forte infestation, à l’automne, il faut ramasser les feuilles et les bruler.

Un rosier qui pousse de façon équilibrée est moins sensible. Pour cela, faites des pulvérisations avec des purins à vocation stimulante comme ceux à base de bardane ou de valériane.

Pour reconnaitre les maladies des plantes au jardin et Г la maison, les soigner avec des produits bio ces pages peuvent vous intГ©resser.

En ce moment surveillez :

Maladie buisВ


Traitement anti puceron : La lavande

Le traitement consiste à planter des pieds de lavande auprès des rosiers, l’association est agréable à l’œil et le plant de lavande protège le rosier. Car, le puceron gourmand du rosier n’apprécie pas du tout l’odeur de lavande.

On peut également vaporiser le rosier avec du purin de lavande.

Le purin de lavande se réalise juste après la récolte en été.

  • Coupez en petits morceaux 500 g de tiges, feuilles et fleurs de lavande
  • Puis les déposer dans une bassine contenant 5 litres d’eau
  • Placer la bassine à l’ombre et sous abri
  • Laissez macérer pendant 10 jours
  • Fermez avec un couvercle et remuez la préparation tous les jours
  • Enfin, filtrer la préparation

Comment conserver ce purin ?


Traitement du rosier

Pour soigner les rosiers les traitements préventifs sont beaucoup plus efficaces, essentiellement pour l'oïdium, le marssonina et la rouille. Pour les pucerons un bon insecticide sera recommandé. Par ailleurs, dans la semaine qui suit la taille annuelle, il est recommandé de faire un traitement d'hygiène général avec un produit à base de cuivre (Bouillie Bordelaise).

Oïdium
Marsonia
Rouille
Mildiou

Traiter l'oïdium (blanc du rosier) : apparait sous la forme d’une multitude de champignons blancs, et les feuilles sont recouvertes d'un feutrage gris-blanc. Les jeunes pousses sont plus atteintes. Traiter vos rosiers tous les 8-10 jours en utilisant un fongicide en pulvérisation.

Traiter le marssonina : des taches noires apparaissent sur les feuilles et des marbrures rougeâtres sur le bois. Si l'on n'effectue aucun traitement, les taches vont se multiplier et les feuilles vont tomber.
Faire un traitement des rosiers tous les 8-10 jours avec un fongicide en pulvérisation.

Traiter la rouille : la face inférieure des feuilles sont couvertes de pustules couleur rouille. Soigner tous les 8-10 jours en utilisant un fongicide en pulvérisation.

Chasser les pucerons : le puceron (vert ou noir) est l’insecte le plus redoutable pour les rosiers. Il s'attaque d'abord aux jeunes pousses et dégrade la végétation. Traiter avec un insecticide plutôt systémique en pulvérisation, 2 fois à 10 jours d'intervalle.


Les galles du rosier

Ces galles sont appelées « bédégars » ou « barbe de Saint-Pierre ».

L'adulte est un insecte de cinq millimètres de long environ, de couleur noirâtre, à l'abdomen effilé à l'arrière. Les pattes sont jaunes et/ou rougeâtres. La tête relativement volumineuse porte de longues antennes. La femelle pond au printemps, vers le mois de mai, en enfonçant sa tarière dans les tissus de la plante. La présence des larves provoque la formation de filaments selon une réaction mal élucidée.
Les larves de couleur blanchâtre se développent au sein de la galle qui leur fournit leur alimentation. Elles se transforment en nymphes et hivernent sur place. Les adultes éclosent au printemps suivant.
Ces insectes se reproduisent essentiellement de façon parthénogénétique. Les mâles sont rarement observés.

Galles chevelues, appelées bédégars, formées de nombreux filaments enchevêtrés verdâtres à l'extrémité rougeâtre, d'un diamètre de 3 à 4 cm, voire plus selon le nombre de larves incluses. Ces galles affectent très peu la vigueur des plantes concernées.

Comment éliminer Les galles du rosier ?

Mesures prophylaxiques et méthodes préventives

- Enlever les bédégars et les éliminer, ne surtout pas les ajouter dans le compost.
- Favoriser l’installation d’insectes auxiliaires : les larves de cynips peuvent être parasitées à l'intérieur même des galles par des insectes du genre Ichneumon. Pour favoriser leur présence dans votre jardin, il vous est possible d'installer un hôtel à insectes.


Lutte chimique

En cas de forte infestation, il vous est possible d’utiliser un produit fongicide homologué, autorisé et portant la mention « Emploi autorisé dans les Jardins ». Renseignez-vous dans un magasin spécialisé auprès d’un conseiller certifié.

Pour information, les produits conventionnels, c'est-à-dire ceux issus de la synthèse chimique, vont être retirés de la vente aux jardiniers amateurs à partir du 1er janvier 2019.

Cet article peut également vous intéresser : Qu’est-ce que la maladie du Thuya ?


Video: Comment se débarrasser des pucerons une fois pour toute?


Article Précédent

Juillet est le moment de planter des fleurs

Article Suivant

Hymenokallis