Orbea decaisneana subsp. hesperidum


Nom scientifique

Orbea decaisneana subsp. hesperidum (Maire) Jonkers

Synonymes

Caralluma hesperidum, Angolluma hesperidum, Caralluma commutata subsp. hesperidum, Caralluma decaisneana subsp. hesperidum, Pachycymbium decaisneanum subsp. hesperidum

Classification scientifique

Famille: Apocynacées
Sous-famille: Asclepiadoideae
Tribu: Ceropegieae
Sous-tribu: Stapeliinae
Genre: Orbea

La description

Orbea decaisneana subsp. hesperidum est une succulente très ramifiée qui peut atteindre 20 cm de haut, formant des tapis diffus jusqu'à 50 cm de diamètre. Les tiges sont minces, cylindriques, légèrement inclinées avec une protubérance conique, dressées à décombantes, de 3 à 6 nervures, jusqu'à 16 pouces (40 cm) de long et jusqu'à 0,6 pouce (1,5 cm) de diamètre. Ils sont vert blanchâtre à gris-vert, marbrés ou tachetés de brun à violet. Les fleurs sont violet foncé ou brun rougeâtre, en forme d'étoile et atteignent 2,5 cm de diamètre.

Rusticité

Zones de rusticité USDA 10a à 11b: de 30 ° F (−1,1 ° C) à 50 ° F (+10 ° C).

Comment grandir et prendre soin

Plusieurs espèces sont assez faciles à cultiver. D'autres, souvent ceux avec des tiges légèrement velues et des fleurs plus inhabituelles, sont plus difficiles et nécessitent un arrosage soigneux (avec un peu d'engrais) pendant la saison de croissance et un retrait complet de l'eau pendant les mois d'hiver. Une température hivernale minimale de 10 ° C (50 ° F) est acceptable, à condition que les plantes restent sèches. Un banc de culture ou un incubateur chauffé peut aider les plantes délicates à traverser les mois les plus froids. Cependant, de nombreuses espèces vivent sous des arbustes dans leur habitat et préfèrent l'ombre légère plutôt que le plein soleil.

Un compost graveleux est essentiel et des pots en argile sont recommandés pour les espèces les plus délicates. Certains producteurs préfèrent un compost uniquement minéral pour minimiser le risque d'attaque fongique sur les racines. Une couche de sable à la surface du compost empêche l'humidité de s'accumuler autour de la base des tiges.

En gardant Stapelias et leurs racines exemptes de parasites tels que les cochenilles sont la véritable clé du succès car une attaque fongique se produit souvent en raison des dommages causés aux tiges par un insecte.

En savoir plus sur Comment cultiver et entretenir Stapelia.

Origine

Originaire du Sénégal, du Mali, du Maroc, du Burkina Faso et du Soudan.

Liens

  • Retour au genre Orbea
  • Succulentopedia: parcourez les plantes succulentes par nom scientifique, nom commun, genre, famille, zone de rusticité USDA, origine ou cactus par genre

Galerie de photos


Abonnez-vous maintenant et soyez au courant de nos dernières nouvelles et mises à jour.





Orbea decaisneana subsp. hesperidum - jardin

Origine et habitat: Orbea decaisiceana est une espèce très largement distribuée et se trouve dans les régions sèches du Sahel en Mauritanie, au Sénégal, au Mali, au Burkina Faso, au Niger, au Soudan et dans le Sahara (Afrique du Nord-Est, Algérie, Maroc) et le sud de l'Arabie.
Plage d'altitude: Du niveau de la mer jusqu'à 2000 m d'altitude.
Habitat et écologie: Orbea decaisneana pousse sur les marges du désert dans les prairies sèches, parmi les pierres sur les pentes du granit et sur les affleurements calcaires et est localement très commun. Au Sénégal, il est présent dans le sable jaune à orange pâle parmi les dunes fixes principalement entre un et trois kilomètres du rivage parmi la végétation dense et épineuse recouvrant les dunes. Dans le sud du Maroc, il pousse le long de la côte jusqu'à 150 km à l'intérieur des terres. Une localité a été trouvée dans les montagnes orientales du Rif. Il est mal enregistré et on ne sait pas s'il est menacé d'érosion génétique.

  • Orbea decaisneana (Lem.) Bruyns
    • Angolluma decaisneana (Lem.) L.E. Newton
    • Boucerosia decaisneana Lem.
    • Caralluma decaisneana (Lem.) N.E.Br.
    • Desmidorchis decaisneana (Lem.) Kuntze
    • Pachycymbium decaisneanum (Lem.) M.G.Gilbert
    • Stapelia decaisneana (Lem.) A.Chev.

La description: Orbea decaisneana (mieux connu sous le nom de Caralluma decaisneana) est une succulente vivace élancée et très ramifiée ne dépassant pas 20 cm de haut, formant des nattes diffuses à c. 50 cm de diamètre, les tiges courbées et s'enracinant librement au contact du sol. Les fleurs en forme d'étoile sont pourpre noirâtre, givrées de minuscules papilles blanches. C'est une espèce répandue et variable
Tiges: Svelte, cylindrique, légèrement incliné avec protubérance conique, dressé à décombent et racinaire, apicalement effilé, vert blanchâtre, gris-vert, marbré ou tacheté de brun à violet, 10-40 cm de long, 12-15 mm de diamètre, à l'exclusion des dents, 3 à 6 côtes, côtés nettement sillonnés. Tubercules (les «dents») de 7 à 15 mm de long, forts, coniques-subulés, avec une légère rainure entre eux, horizontaux à ascendants.
Feuilles: Pas de denticules stipulaires rudimentaires à l'apex tuberculeux.
Inflorescence: 1-3 par tige plus ou moins dressée. Pédoncule, presque absent, en forme de coussin, de 1 à 5 (-20) fleurs, parfois à bractées filiformes de 1 mm de long, fleurs se développant en succession graduelle. Pédicelles de 1 à 5 mm, plus ou moins coniques jusqu'à 2 (-3) mm de diamètre, étalés.
Fleurs: Bisexuée, régulière, 5-mère, à odeur fétide de 8 à 15 mm de long, de 15 à 25 mm de diamètre. Sépales de 3 à 5 mm de long, aigus. Corolle, campanulée, crème extérieure tachetée de brun, intérieur violet foncé ou brun rougeâtre parfois jaune vers la base du tube, plate, tube de 4 (-6) x 6-8 mm de diamètre, en forme de coupe, embrassant la couronne. Lobes de la corolle 7-12 mm de long, 5-8 mm de large, allongés-ovales, aigus, ascendants puis s'étalant horizontalement, intérieur glabre à finement papillé, papilles blanchâtres, surface apparaissant givrée, apicalement parfois à fines soies blanches. Les marges se reflètent parfois avec des poils clavés violets. Corona couleur chair à violet à 5 angles c. 4 mm x environ 5 mm. Lobes externes c. 2 mm de long, en forme de poche, apicalement souvent émarginés, lobes internes triangulaires à largement lancéolés, c. 1 mm de long, légèrement plus long que la tête de style tête de style pentagonale. Pollinie ovoïde, 0,5 mm de long, 0,3 mm de large, grande par rapport à la taille des fleurs.
Numéro de chromosome: 2n = 22
Saison de floraison: Été automne.
Fruit: Cornes de graines jumelles typiques (follicules), étroitement fusiformes, aiguës et n'apparaissent souvent qu'un an plus tard.
Des graines: Avec pappi.

Sous-espèces, variétés, formes et cultivars de plantes appartenant au groupe Orbea decaisneana

Bibliographie: Principales références et autres conférences:
1) «Cactus World: The Journal of the British Cactus & Succulent Society», Volume 25, pag. 51 British Cactus & Succulent Society, 2007
2) Focke Albers, Ulrich Meve "Manuel illustré des plantes succulentes: Asclepiadaceae: Asclepiadaceae" Volume 4 Springer, 2002
3) Peter Hanelt, Institut de génétique végétale et de recherche sur les plantes cultivées, W. Kilian "Encyclopédie de Mansfeld des cultures agricoles et horticoles: (sauf les plantes ornementales)" Springer Science & Business Media, 10 / avril / 2001
4) Schmelzer, G.H. Et Gurib-Fakim, A. «Plantes médicinales 2» PROTA, 2013
5) John Hutchinson, John McEwen Dalziel Crown Agents for the Colonies, "Flore de l'Afrique tropicale occidentale: les colonies britanniques de l'Afrique de l'Ouest, le Cameroun britannique, les colonies françaises et portugaises au sud du tropique du cancer jusqu'au lac Tchad et Fernando Po" Volume 2, 1931
6) Burkill, H.M. «Les plantes utiles de l'Afrique tropicale occidentale» Vol 1, 1985
7) Hermann Jacobsen «Abromeitiella à Euphorbia» Blandford Press, 1960
8) Jean-André Audissou «Stapéliacées marocaines. Asklepios » 94: 18-27, 2005
9) Keith Bensusan «Taxonomie et état de conservation des stapéliacées marocaines (Apocynaceae-Asclepiadoideae-Ceropegieae-Stapeliinae).» Bulletin de l’Institut Scientifique, Rabat, section Sciences de la Vie, 31 (2): 67-77, Rabat 2009
10) Peter V. Bruyns "Monographie d'Orbea et Ballyanthus (Apocynaceae - Asclepiadoideae - Ceropegieae)" Dans: Monographies de botanique systématique. 63 (1): 196 2001, Société américaine des taxonomistes végétaux, Ann Arbor


Orbea decaisneana Photo par: Luiza Ferreira
Orbea decaisneana Photo par: Giuseppe Distefano

Culture et propagation: Orbea decaisneana est une plante xérophyte très inhabituelle adaptée aux sols secs et pas difficile à cultiver uniquement sachant que cette espèce bénéficie d'un hiver légèrement plus chaud que les autres. Il est très approprié pour un pot suspendu.
Taux de croissance: C'est un Stapeliad à croissance un peu lente qui fera de grandes touffes dans les meilleures conditions. La plupart des plantes se compenseront facilement et des touffes peuvent être produites en quelques années.
Les sols: Il aime le terreau minéral très poreux pour cactus, pH 7,5 à 8,5 (légèrement alcalin), mais peut devenir trop allongé si le compost est trop riche.
Rempotage: Cette plante a besoin de beaucoup d'espace pour ses racines, le rempotage doit être fait tous les deux ans ou quand elle est devenue trop grande pour son pot. Utilisez un pot avec un bon drainage.
Arrosage: Il a besoin d'un arrosage régulier, en particulier pendant les journées les plus chaudes d'été, fournissez également un arrosage léger si les températures de la serre en hiver sont élevées. Un arrosage excessif ou très rare peut provoquer la pourriture.
Fertilisation: Nourrissez avec un engrais riche en potassium en été.
Tolérance au gel: Pour une culture sûre, les températures hivernales doivent être maintenues au-dessus de 10 ° C, mais il peut résister à des températures nocturnes hivernales jusqu'à environ 5 ° (ou moins) Celsius pendant une courte période. Les températures glaciales sont souvent mortelles. Pendant la période de repos, aucune humidité atmosphérique élevée !!
Exposition au soleil: Idéal pour la mi-ombre, mais pousse bien en plein soleil et à l'ombre complète aussi. A tendance à bronzer en cas de forte lumière, ce qui favorise la floraison, mais risque de souffrir de brûlure due au soleil ou de retard de croissance s'il est exposé à la lumière directe du soleil pendant la partie la plus chaude de la journée en été.
Maladies: La pourriture n'est qu'un problème mineur avec Orbea si les plantes sont arrosées et «aérées» correctement. Si ce n'est pas le cas, les fongicides n'aideront pas beaucoup.
Les usages: C'est une excellente plante pour la culture en pot. En cascade, en cluster, idéal pour un écran suspendu. Les tiges peuvent devenir violettes et molles en hiver, mais se revitaliser au début du printemps. Il a toujours l'air bien et reste petit. Il a fière allure dans une serre froide et un cadre ou à l'extérieur dans une rocaille.
La médecine traditionnelle: Au Sénégal, il entreprend un certain nombre de traitements médico-magiques pour les troubles mentaux, l’épilepsie et peut-être aussi pour la maladie de Parkinson. Au Sénégal, les Wolof de Cayor et Cap-Vert appliquent le latex sur une dent cariée pour calmer les maux de dents. Elle restera uniquement d'importance locale en tant que plante médicinale car elle est très toxique. Le bétail ne le broutera pas car il est considéré comme toxique pour l'homme et l'animal. Il est parfois utilisé comme poison criminel. Au Mali, les tiges séchées en poudre sont jetées à l'eau comme poison de poisson, elles sont considérées comme à action lente.
Utilisations traditionnelles: Orbea decaisneana a des usages superstitieux et est cultivée comme plante fétiche, et est probablement plantée dans les mosquées, etc., pour dissiper les mauvaises influences.
Maintenance: Les plantes ont une durée de vie relativement courte et commencent généralement à mourir du milieu vers l'extérieur. Il est donc toujours avantageux de faire pousser des boutures de la plante mère.
Propagation: Graines et boutures. Les boutures ne s'enracineront que par temps chaud. Les boutures doivent être maintenues très sèches jusqu'à la racine. Les graines germent facilement si elles sont semées fraîches.


Forum Cactus et plantes succulentes → ID (stapéliacées?)

Inscrivez-vous à notre bulletin hebdomadaire gratuit de la National Gardening Association:

· Accédez à des articles gratuits, des conseils, des idées, des photos et tout ce qui concerne le jardinage

. Chaque semaine, découvrez les 10 meilleures photos de jardinage pour inspirer vos projets de jardinage

Mon premier instinct est un Orbea ou peut-être Caralluma.
Lequel prendra quelqu'un de plus compétent que moi.

J'ai poursuivi ces plantes avec passion il y a des années et je les aime toujours. Merci d'avoir partagé les photos.



Est-il possible que vous l'ayez enregistré dans le lien ci-dessus? Vous avez signalé que vous en avez un, je parie que vous avez raison sur cet identifiant. Regarder d'autres recherches pour cet Orbea lui ressemble également. Qu'est-ce que tu penses?

Jolie Orbea! Je ne devrais pas chercher, sinon je ferai encore du shopping.

Btw si vous l'aimez, je pense que ça vaut le coup de l'obtenir. Ils se séparent très facilement mais s'enracinent tout aussi facilement. Ils ne semblent pas du tout capricieux en termes d'eau et de soleil non plus. Prends en un!

Btw si vous l'aimez, je pense que ça vaut le coup de l'obtenir. Ils se séparent très facilement mais s'enracinent tout aussi facilement. Ils ne semblent pas du tout capricieux en termes d'eau et de soleil non plus. Prends en un!


Quelqu'un vous a-t-il appelé récemment un fauteur de troubles? Je dois résister à la tentation car je ne suis pas sûr que tout rentre dans la serre d'ici quelques mois. Je garderai cela à l'esprit car je l'aime.


Voir la vidéo: Мой новый велосипед Orbea Alma M15 2019 года!


Article Précédent

Cracking Squash Fruit - Raisons de la division de la coquille de courge musquée

Article Suivant

Reproduction de plantes par les stolons