Oïdium: mesures de contrôle pour les concombres, les raisins de Corinthe, les moyens et les préparations


Maladies des plantes

Oïdium, ou alors cendrier, ou alors lin - une maladie fongique causée par des champignons microscopiques vivant dans le sol de l'ordre des oïdiums ou érysiphéens.
De nombreuses cultures sont touchées par la maladie - raisins, roses, groseilles à maquereau, céréales, pêches, citrouilles et betteraves à sucre, mais chaque plante, avec les mêmes symptômes, a son propre agent causal de la maladie. Par exemple, l'oïdium américain, qui infecte les groseilles à maquereau, les pêches et les roses, est causé par trois sphérothèmes différents.

Maladie de l'oïdium - description

Le premier symptôme de l'oïdium est une couche blanchâtre de mycélium sur laquelle apparaissent des gouttes d'humidité. L'oïdium apparaît sur les feuilles et les pétioles, les jeunes pousses, ainsi que sur les fruits et les tiges des plantes. Au début, les feuilles et les pousses situées plus près du sol sont infectées, puis la maladie se propage progressivement à toute la plante. En examinant de plus près, vous pouvez voir des ulcères dans les lieux de fixation du mycélium, la plante se flétrit et perd de son attrait, car le champignon enlève sa nutrition et les feuilles couvertes de plaque ne peuvent pas faire face au processus de photosynthèse.

La défaite de l'oïdium entraîne une diminution de la résistance à l'hiver des plantes. Des fissures se forment sur les fruits malades, dans lesquelles les agents pathogènes de la pourriture pénètrent lors d'une infection secondaire. Les champignons peuvent devenir actifs dans les conditions suivantes:

  • pendant la saison des pluies ou à des températures de 15 à 27 ºC dans un contexte d'humidité de l'air élevée - 60-80%;
  • avec de fréquentes fluctuations de température;
  • après une taille rajeunissante radicale;
  • avec un niveau élevé d'azote dans le sol;
  • plantation trop dense;
  • en cas de violation du régime d'irrigation - humidification trop fréquente du sol ou, au contraire, avec son assèchement régulier.

Nous vous expliquerons comment la maladie de l'oïdium se développe, comment lutter contre l'oïdium dans différentes cultures et quelles mesures préventives vous aideront à protéger votre site de cette maladie.

Oïdium - méthodes de contrôle

Traitement de l'oïdium

Si vous êtes convaincu que vos plantes sont affectées par l'oïdium, vous devez couper toutes les feuilles et tous les pédoncules jaunis et fanés. N'ayez pas peur de couper radicalement la plante - plus vous coupez de parties malades, plus la plante a de chances de guérir. Traitez la plante affectée avec un fongicide de manière à ce que la composition humidifie abondamment toutes ses parties du sol - la solution médicinale doit s'écouler de la plante comme de l'eau après un orage. Lors du traitement des plantes du jardin, n'oubliez pas de pulvériser le sol dans le cercle du tronc ou le sol du jardin avec le fongicide.

Que faire de l'oïdium sur les fleurs d'intérieur? Si la maladie se manifeste sur les plantes d'intérieur, traitez généreusement le sol dans lequel elle pousse et les parois du pot avec un fongicide. En cas d'infestation grave, retirer la couche arable contenant des colonies de mycélium fongique des pots ou des conteneurs et la remplacer par un substrat frais et désinfecté.

Maladie de l'oïdium - prévention

La lutte contre l'oïdium est menée de manière complexe - en plus du traitement chimique des plantes, les mesures agrotechniques suivantes doivent être prises:

  • arrosez les plantes seulement après que la couche arable soit sèche;
  • enlever et brûler tous les résidus végétaux à l'automne;
  • observer la rotation des cultures;
  • cultiver des variétés et des hybrides résistants à l'oïdium;
  • ne pas suralimenter les plantes avec des engrais azotés, en particulier pendant la période de bourgeonnement;
  • n'oubliez pas d'appliquer des engrais potassium-phosphore, qui augmentent la résistance des plantes aux maladies;
  • effectuer la taille sanitaire printanière des arbres et arbustes;
  • effectuer un traitement préventif des plantes avec des fongicides au début du printemps et après la chute des feuilles.

De plus, à des fins préventives, l'oïdium est traité avec des agents chimiques - par exemple, trois à quatre pollinisation avec du soufre ou un traitement trois fois avec du sulfate de cuivre, du liquide bordelais ou d'autres médicaments ayant un effet similaire.

Oïdium sur les légumes

Oïdium sur les concombres

Le traitement de l'oïdium du concombre peut être effectué avec des remèdes populaires et des fongicides. Mais la lutte contre l'oïdium sur les concombres est impossible sans mesures préventives. La prévention de l'oïdium consiste à respecter les pratiques agricoles et le triple traitement des lits avec Quadris conformément aux instructions.

Mais parfois, malgré toutes vos précautions, la maladie se manifeste encore. Comment traiter l'oïdium sur les concombres? Les mesures de lutte contre l'oïdium sur les concombres peuvent inclure le traitement des plantes avec des remèdes populaires ou des produits chimiques, mais dans tous les cas, n'oubliez pas d'enlever toutes les parties de la plante touchées par la maladie avant la pulvérisation. De bons résultats sont obtenus en saupoudrant les concombres avec de la poudre de soufre à raison de 25-30 g pour 10 m² ou en traitant les lits avec une solution de soufre colloïdal à raison de 25-30 g par seau d'eau.

La pulvérisation de concombres avec une molène aide également. Si vous décidez d'utiliser des fongicides, alors Oxyhom et Topaz de l'oïdium conformément aux instructions seront plus efficaces que les autres médicaments.

Oïdium sur les tomates

L'oïdium sur les tomates se produit lorsque deux types de champignons sont touchés. L'un d'eux, Oidiopsis erysiphoides, est un phénomène rare en plein champ, il affecte plus souvent les tomates en serre. Cela se produit généralement en mars si la serre n'a pas été désinfectée. Le développement de la maladie peut être observé sur les semis - ses feuilles commencent à se dessécher des bords et si vous êtes en retard avec le traitement, les plants peuvent mourir. Le deuxième agent causal de l'oïdium, Oidiopsis taurica, apparaît sous forme de taches jaunes sur la face supérieure des feuilles de tomate, et la floraison blanche ne peut initialement être trouvée que sur leur face inférieure, mais avec le temps, elle apparaît sur le dessus.

Aux mesures préventives déjà décrites par nous contre l'oïdium, vous pouvez ajouter le trempage des graines de tomates avant de planter sur les semis pendant 42 heures dans une solution d'Immunocytophyte ou d'Epin.

Mais si la défaite arrivait, comment pulvériser les tomates de l'oïdium? Il est conseillé de traiter les semis avec une solution d'humate de sodium, qui supprime complètement la germination des conidies de l'agent causal de la maladie. La pulvérisation est effectuée conformément aux instructions une fois toutes les deux semaines. Les préparations biologiques contre l'oïdium font bien avec la tâche, par exemple, une solution à un pour cent de Baktofit, qui est utilisée pour traiter les tomates trois fois avec un intervalle de 7 à 10 jours, dès que les premiers signes de la maladie apparaissent.

La lutte contre l'oïdium sur les tomates est également réalisée avec le liquide de culture Planriz, qui est utilisé lorsque les premiers signes de la maladie sont détectés. Parmi les fongicides, on a le plus souvent recours au Strobi, Topaz, Quadris, Tiovit Jet, Bayleton et Privent. Pour une meilleure «adhérence» de la préparation aux parties traitées des plantes, un peu de colle silicate ou de savon à lessive est ajouté à la solution fongicide.

Ceux qui évitent d'utiliser des remèdes chimiques dans la lutte contre les maladies des plantes peuvent, à des fins prophylactiques et thérapeutiques, utiliser le traitement des tomates avec du lactosérum à dix pour cent, du lait écrémé ou une solution de cendres.

Oïdium sur les courgettes

Si vous trouvez des fleurs blanches sur les courgettes, coupez et brûlez les feuilles et les pousses affectées et déterrez le sol autour de la plante infectée. Pour détruire le champignon, on utilise une pulvérisation de courgettes sur la zone avec une solution de carbonate de sodium ou de bouse de vache, ainsi qu'une solution de cendre. Parmi les produits chimiques utilisés, Kefalon, Carboran et phosphate de sodium.

Le traitement prophylactique des courgettes est effectué au début du printemps avec une solution de Nitrafen et une pulvérisation thérapeutique avec les produits chimiques déjà répertoriés - avant et après la floraison. Les plantes sont pulvérisées avec des fongicides au moins trois fois tous les 7 à 10 jours et les remèdes populaires doivent être appliqués tous les deux jours. Il est préférable de vaporiser les courgettes le soir par temps sec.

Oïdium sur l'aubergine

L'oïdium sur les aubergines peut être détruit avec une solution de carbonate de sodium, dont nous avons parlé dans la section sur les courgettes, ou avec n'importe quel fongicide, par exemple Fundazol (10 g pour 10 L d'eau). Il faudra 4-5 traitements à intervalles hebdomadaires.

Oïdium sur les oignons

Les oignons sont affectés par le mildiou ou le mildiou. Cette maladie dangereuse se développe également dans des conditions de forte humidité et de basses températures de l'air. L'infection est transmise par le vent ou par les gouttes de pluie, ainsi que par les débris végétaux.

Lutte contre l'oïdium sur les arbustes et les arbres

Oïdium sur les raisins de Corinthe

L'oïdium sur les raisins de Corinthe attire immédiatement l'attention, et si vous ne le combattez pas immédiatement, au milieu de l'été, la maladie peut affecter l'ensemble du cassis, et peu importe le type de cassis touché: l'oïdium sur le cassis est juste aussi nocif que sur le rouge ou sur le blanc.

La lutte contre l'oïdium sur les raisins de Corinthe, ainsi que sur d'autres plantes, est menée à la fois par des moyens folkloriques et chimiques. La plante est traitée de tous les côtés, en essayant de s'assurer que le médicament ne se trouve pas seulement sur la face supérieure des feuilles, mais également sur la face inférieure. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un pistolet pulvérisateur ou une brosse douce. La procédure est mieux effectuée le soir, par temps sec. Les séances sont répétées au moins une fois par semaine pendant un mois.

Vous pouvez guérir l'oïdium sur les raisins de Corinthe avec des remèdes populaires - saupoudrage de soufre, pulvérisation de carbonate de sodium, eau de cendre, solution de molène, lactosérum de lait, une solution faible de permanganate de potassium et d'autres composés, dont nous donnerons une description plus détaillée dans un chapitre séparé. Les mesures de lutte contre l'oïdium sur les raisins de Corinthe en cas de défaite totale par la maladie peuvent inclure l'utilisation de produits chimiques.

Comment traiter les groseilles de l'oïdium dans ce cas? Le traitement des buissons au printemps avec du sulfate de cuivre (10 g pour 10 litres d'eau), du nitrafène ou du sulfate de fer (30 g pour 10 litres d'eau) est efficace. Pendant la période de bourgeonnement, de l'oxychlorure de cuivre (30 g pour 10 l d'eau) ou un pour cent de liquide bordelais est utilisé pour la pulvérisation des raisins de Corinthe, et après la floraison, du carbonate de soude provenant de l'oïdium est utilisé - deux ou trois séances de traitement avec un intervalle de 10 jours .

Et n'oubliez pas d'enlever tous les résidus végétaux sous les buissons à l'automne.

Oïdium sur les groseilles à maquereau

Étant donné que les groseilles et les groseilles à maquereau sont liées, les méthodes de traitement de l'oïdium sur les groseilles à maquereau sont les mêmes que sur les groseilles. Des remèdes populaires pour le traitement des groseilles à maquereau et des groseilles, du lactosérum de lait, du kéfir ou du yogourt, de la molène, du carbonate de soude ou du bicarbonate de soude, la décoction de prêle, la tanaisie, les infusions de foin pourri, les cosses d'oignon et la cendre de bois sont utilisées. Parmi les produits chimiques, les plus efficaces pour lutter contre la maladie sur les groseilles et les groseilles à maquereau sont les solutions de nitrate d'ammonium, de Haupsin et de Trichodermin. À propos, Fitosporin de l'oïdium est utilisé avec le même résultat que celui du phytophthora.

Oïdium sur les raisins

L'oïdium qui infecte les raisins s'appelle l'oïdium. Les principaux signes de la maladie sont les mêmes - une couche poudreuse blanchâtre sur les feuilles, les pousses, les tiges et les fruits de la plante. Les conditions qui stimulent le développement de la maladie sont des températures de 18 à 25 ºC dans un contexte d'humidité élevée de l'air, cependant, les pluies, au contraire, ralentissent la propagation de la maladie.

Comment traiter l'oïdium sur les raisins? Pendant la saison chaude, lorsque la température de l'air est supérieure à 20 ºC, on utilise une pulvérisation de soufre sur les raisins: pour le traitement préventif, 25 à 40 g et pour le traitement médical, 80 à 100 g de soufre sont dissous dans 10 litres d'eau. Par temps plus froid, du soufre colloïdal ou d'autres préparations de soufre sont utilisés.

Cependant, pendant la période de maturation des fruits, il est extrêmement indésirable d'utiliser des produits chimiques - il est nécessaire d'arrêter de traiter les raisins avec des substances toxiques pour l'homme au moins un mois avant la récolte. Comment traiter les raisins de l'oïdium pendant la période de remplissage et de maturation des baies? Essayez de pulvériser la plante avec une solution rose pâle de permanganate de potassium - cette mesure contiendra le développement de la maladie et, lorsque la récolte sera supprimée, vous pourrez continuer à traiter les raisins avec des produits chimiques.

Quels fongicides contre l'oïdium peuvent être utilisés pour traiter les raisins? Les médicaments Quadris, Tiovit Jet et Topaz ont fait leurs preuves dans la lutte contre l'oïdium.

Oïdium sur un pommier

Un fort développement de l'oïdium sur les pommiers peut réduire de moitié les rendements. De plus, la résistance des arbres au froid peut en souffrir. Le plus grand danger réside dans l'oïdium pour les pépinières, car il peut rapidement se propager aux arbres poussant à proximité les uns des autres.

Comment se débarrasser de l'oïdium sur les pommiers et autres arbres fruitiers? Le moyen le plus efficace est de traiter les plantes avec du soufre colloïdal, du carbonate de sodium avec du savon ou du chlorure de cuivre tous les 3-4 jours. Il est efficace contre l'oïdium sur les pommiers Topaz, et il est nécessaire de commencer le traitement avec ce médicament à des fins préventives dès le début de la saison de croissance, et si des signes de la maladie sont détectés, 3-4 traitements seront nécessaires avec un intervalle de 6 à 12 jours.

Pour éviter la propagation de la maladie, il est nécessaire d'enlever et de brûler les feuilles et les pousses fortement affectées avant le traitement.

Oïdium sur les fraises

L'oïdium sur les fraises se manifeste par une floraison blanche sur la face inférieure des feuilles, à partir de laquelle elles deviennent progressivement coriaces et leurs bords s'enroulent et acquièrent une couleur bronze. Une floraison farineuse est plus prononcée sur les feuilles centrales et les moustaches des fraises. Les baies sont également couvertes d'une fleur blanchâtre et sentent la moisissure.

Pour éviter la menace de maladie, ne laissez pas les fraises devenir trop épaisses, minces et plantez-les en temps opportun. Pour le traitement de l'oïdium sur les fraises, les arbustes sont traités avec une suspension à 1% de soufre colloïdal ou TMTD, ainsi qu'avec Switch, Baylon, Quadris ou Fundazol après la floraison et après la récolte. Lors du traitement, essayez de vous assurer que le médicament tombe non seulement sur la partie supérieure, mais également sur la face inférieure des feuilles.

Oïdium sur les fleurs (jardin)

Oïdium sur phlox

L'oïdium endommage non seulement les légumes, les baies, les fruits, les arbres fruitiers et les arbustes, mais aussi les fleurs du jardin. Par exemple, au milieu de l'été, une floraison blanche peut apparaître sur les feuilles et les tiges du phlox, qui s'assombrit progressivement et devient brun sale. Cela n'ajoute pas de caractère décoratif aux fleurs.

Comment se débarrasser de l'oïdium sur le phlox? Les feuilles malades et les plantes gravement atteintes doivent être détruites, et le reste doit être traité plusieurs fois avec un intervalle d'une semaine avec une solution à 1% de soufre colloïdal. À des fins préventives, les plates-bandes sont paillées avec de l'humus ou de la tourbe, et au début du printemps, lorsque les pousses atteignent une hauteur de 10 cm, elles effectuent un triple traitement de phlox avec un intervalle de 12 à 14 jours avec un pour cent de liquide bordelais. . Pour augmenter la résistance des fleurs à l'oïdium, nourrissez-les avec un engrais minéral complet.

Oïdium sur les roses

En raison de l'oïdium, toutes les fleurs, y compris les roses, peuvent perdre leur effet décoratif. Avec une forte lésion, les feuilles des roses s'enroulent, sèchent et tombent prématurément, et les branches nues sont couvertes d'une fleur de feutre, qui ne leur permet pas de grandir et de se développer. Pour empêcher l'apparition de champignons sur les roses, gardez le sol autour des buissons propre, enlevez les mauvaises herbes. À l'automne, après la chute des feuilles et la taille sanitaire, ratissez et brûlez tous les résidus végétaux et déterrez le sol sous les buissons.

Aux premiers symptômes de l'oïdium, commencez à traiter les roses avec du soufre colloïdal, Fundazol, Fitosporin-M ou Maxim. L'oïdium en automne et au début du printemps est détruit par cette composition: 15 g d'oxychlorure de cuivre, 300 g de savon vert et 50 g de carbonate de sodium sont dissous dans 10 litres d'eau.

Oïdium sur pétunia

L'oïdium et le pétunia sont touchés: une floraison blanche se forme sur les plantes, s'étendant sur tous les organes terrestres. À la suite du développement de la maladie, le pétunia commence à pourrir et à mourir. Pour guérir la plante, il est nécessaire d'enlever et de brûler toutes les zones infectées, après quoi il est nécessaire de traiter soigneusement les pétunias avec un fongicide - Topaz, Skor, Fundazol, Previkur.

Si les pétunias poussent dans des pots ou des conteneurs, vous devez en retirer la couche arable et la remplacer par de la terre traitée avec Fitosporin-M contre l'oïdium. Des remèdes populaires à la lutte contre l'oïdium, la pulvérisation de savon de soude et de cendre, ainsi que le traitement des fleurs avec du sérum, du permanganate de potassium, de l'infusion d'ail et une solution de moutarde, ont fait leurs preuves.

Oïdium sur les violettes

Dans l'alto, ou violette de jardin, les bourgeons, les feuilles et les tiges sont affectés par l'oïdium. Le plus souvent, cela se produit par temps sec et ensoleillé avec une rosée matinale abondante ou en raison d'un excès d'engrais azotés dans le sol. La défaite de la maladie entraîne une perte de caractère décoratif de la plante et une réduction de la période de floraison. Pour le traitement de l'oïdium, ils sont traités avec des solutions de Topsin-M, Fundazol, Morestan, Ftalan, Kuprozan, Tsineb ou de carbonate de sodium avec du savon.

Oïdium sur les plantes d'intérieur

À la maison, des plantes telles que le bégonia, le cissus, la saintpaulia, le gerbera, la rose et le kalanchoe peuvent également souffrir d'oïdium. La cause de la maladie est l'air humide vicié, le substrat sec et les fluctuations des températures nocturnes et diurnes. Les agents pathogènes sont transférés d'une plante malade à une plante saine par les insectes, par circulation d'air ou par contact, si les pots sont trop encombrés.

Des signes de la maladie (taches blanches poudreuses) apparaissent sur les bourgeons et des deux côtés des feuilles, et dès que vous les trouvez, commencent immédiatement à détruire le champignon: oïdium sur les plantes dans un appartement, s'il est retardé avec son traitement, conduit à de tristes conséquences - perte d'attractivité et pourriture.

Une solution de carbonate de sodium, de permanganate de potassium ou d'infusion d'ail est utilisée pour détruire les agents pathogènes de l'oïdium, et en cas de dommages graves, ils recourent au traitement des plantes d'intérieur avec des fongicides tels que Skor, Hom, Vectra, Baylon, Fundazol, Vitaros , Topaz ou Tiovit Jet. Les solutions sont préparées strictement selon les instructions.

A titre préventif, on peut envisager l'introduction d'engrais potasse-phosphore dans le sol, le respect du bilan hydrique et de l'hygiène des plantes, ainsi qu'une ventilation régulière de la pièce.

Moyens pour l'oïdium (préparations)

Dans la lutte contre les maladies fongiques, à savoir l'oïdium, les fongicides suivants sont le plus souvent utilisés à partir d'agents chimiques: Skor, Quadris, Hom, Vectra, Tiovit Jet, Fundazim, Fundazol, Vitaros, Bayleton, Phtalan, Tsineb, Kuprozan, Topsin- M, Fitosporin -M, Previkur, Switch, Bordeaux liquide, sulfate de cuivre, oxychlorure de cuivre, soufre colloïdal et autres. Ces médicaments sont vendus dans des magasins spécialisés et sont utilisés en stricte conformité avec les instructions.

Les plantes d'intérieur sont traitées avec des fongicides à l'extérieur conformément aux précautions de sécurité. Les arbres fruitiers, les arbustes, les légumes et les baies ne sont traités avec des fongicides qu'en cas de dommages graves, mais lorsque les plantes entrent dans la phase de croissance des fruits, le traitement fongicide doit être arrêté. Avec une légère infection fongique, il est préférable de traiter les plantes avec des remèdes populaires.

Remèdes populaires pour lutter contre l'oïdium

Il existe de nombreux remèdes populaires contre l'oïdium qui sont sans danger pour les humains et les plantes. Par example:

  • solution de savon-soude: dissoudre 50 g de carbonate de sodium ou de bicarbonate de soude et 20 g de savon liquide ou râpé dans 10 litres d'eau et traiter les plantes au moins deux fois à intervalle d'une semaine;
  • solution de lactosérum: verser 1 litre de lactosérum dans 10 litres d'eau, remuer et traiter trois fois par temps sec avec un intervalle de 3 jours;
  • solution de kéfir: remuez 1 litre de kéfir fermenté ou de yaourt dans 10 litres d'eau et traitez les plantes trois fois avec un intervalle de trois jours;
  • décoction de prêle: verser 100 g de prêle des champs avec un litre d'eau, laisser reposer un jour, laisser mijoter deux heures, refroidir, filtrer, diluer avec de l'eau 1: 5 et effectuer 3-4 traitements à intervalles de cinq jours. Sous forme non diluée, le bouillon est conservé dans un endroit sombre et frais pendant environ une semaine;
  • solution de moutarde: diluez 2 cuillères à soupe de moutarde en poudre dans 10 litres d'eau tiède et vaporisez ou arrosez les plantes;
  • solution de permanganate de potassium: dissoudre 5 g de permanganate de potassium dans 10 litres d'eau. Cette solution arrête le développement de la maladie et élimine le champignon du fruit;
  • solution de cendres: ajouter 1 kg de cendre de bois à 10 litres d'eau, remuer, insister pendant 7 jours, égoutter soigneusement, dissoudre 20 g de savon liquide ou râpé dans une infusion et traiter la plante avec cette composition tous les deux jours;
  • infusion de molène: une partie de bouse de vache est versée avec trois parties d'eau et insistée pendant au moins trois jours, puis l'infusion est soigneusement égouttée, la même quantité d'eau y est ajoutée et le traitement est effectué avant la floraison, après et avant la chute des feuilles;
  • infusion d'ail: 50 g de pulpe d'ail (gousses d'ail hachées et pousses d'ail) sont versés avec deux litres d'eau, infusés et filtrés pendant deux jours. Utilisez l'infusion non diluée;
  • infusion de cosses d'oignon: 200 g de cosses sont versées dans 10 litres d'eau bouillante, elles insistent pendant deux jours, filtrent et pulvérisent les plantes avant la floraison, après celle-ci et avant la chute des feuilles.

Littérature

  1. Information sur les maladies des plantes

Sections: Maladies Maladies des plantes d'intérieur


Comment traiter l'oïdium sur les concombres

L'un des malheurs les plus courants est l'oïdium sur les concombres, qui conduit au flétrissement rapide des feuilles. Les buissons deviennent incapables de nourrir les fruits et la récolte diminue considérablement. Afin de ne pas se séparer du résultat du travail, les résidents d'été offrent aux plantes des conditions optimales de conservation. Et si les symptômes se sont déjà manifestés, ils commencent immédiatement le traitement.


Caractéristiques de l'oïdium

Le premier signe de dommages causés par l'oïdium à la plante est l'apparition d'une prolifération de mycélium blanchâtre, tandis que des gouttes d'humidité apparaissent à sa surface. Une telle plaque peut se former sur les pétioles et les plaques foliaires, sur les jeunes pousses, ainsi que sur les tiges et les fruits de diverses cultures. Les tiges et le feuillage les plus proches de la surface du sol sont touchés en premier, après quoi la maladie commence à se propager progressivement, couvrant tout le buisson. Si vous regardez de près la plaque, vous pouvez voir que des ulcères se forment aux endroits où le mycélium est attaché à la plante. Il s'estompe progressivement et perd son effet décoratif, car le champignon en prend des nutriments et, en outre, le processus de photosynthèse est perturbé par le feuillage sur lequel se trouve une plaque. La culture affectée par une telle maladie devient moins résistante au gel. Des fissures apparaissent sur les fruits touchés par la maladie et les agents pathogènes de la pourriture peuvent les pénétrer, ce qui entraîne une infection secondaire.

Les champignons sont les plus actifs dans les conditions suivantes:

  • pendant les pluies prolongées ou avec une humidité de l'air élevée (de 60 à 80 pour cent) à une température de 15 à 27 degrés
  • il y a souvent un changement brusque de température
  • après une taille radicale pour rajeunir la plante
  • la terre contient une quantité excessive d'azote
  • les plantations sont fortement épaissies
  • le mauvais régime d'irrigation a été choisi, ou plutôt, si le sol s'assèche souvent ou si une stagnation de l'eau y est régulièrement observée.


Comment se débarrasser de l'oïdium sur les concombres en serre et en plein champ?

Lors des étés frais et pluvieux, une floraison blanchâtre apparaît souvent sur le feuillage des concombres. C'est ainsi que se manifeste l'oïdium - une maladie causée par l'activité d'un champignon microscopique qui vit dans le sol. Cette maladie dangereuse apparaît à la fois sur les plantes plantées en serre et sur celles qui poussent en pleine terre. Il peut gâcher la majeure partie de la récolte s'il n'est pas traité. Par conséquent, aux premiers signes d'infection des plantes par l'oïdium, il est nécessaire de prendre toutes les mesures pour éliminer le champignon.

L'oïdium est une maladie fongique des plantes qui provoque une floraison blanche sur les feuilles. En raison de l'activité du champignon, les feuilles se fanent et se dessèchent prématurément. En plus des feuilles, la maladie peut se propager aux tiges. Les fruits souffrent de l'oïdium dans une moindre mesure.

La condition principale pour le développement de l'oïdium est un temps frais et nuageux avec une humidité de l'air élevée. Le champignon cesse de se propager à des températures dépassant +18 degrés. Dans les serres, ce problème affecte le plus souvent les plantes situées près des portes ou des fenêtres, où il fait souvent frais et humide.

Sur les plantes plantées en pleine terre, l'oïdium apparaît sous la condition de fluctuations importantes des températures de l'air diurne et nocturne, ainsi que si le régime d'irrigation n'est pas suivi. Dans ce cas, la maladie peut résulter à la fois de l'engorgement et d'un manque d'humidité.

Oïdium sur les feuilles de concombre

Tout d'abord, la maladie se manifeste sur des plantes affaiblies. Lorsqu'elle est endommagée, la plante cesse de croître, les feuilles et les pousses se fanent et perdent leur forme. L'absence de traitement entraîne la mort de la plante.

L'oïdium est une maladie dangereuse qui détruit la récolte des concombres, quelle que soit la variété.

Mildiou sur les feuilles de concombre

En plus du véritable oïdium, les concombres peuvent également souffrir du mildiou - le mildiou. Cette maladie affecte les feuilles des concombres. Des taches jaune clair apparaissent dessus, limitées par des veines. Au fil du temps, les taches acquièrent des contours anguleux et deviennent grasses, leur teinte vire au brun. Une floraison sombre apparaît sur la face inférieure de la feuille à l'endroit de la coloration. Si elle n'est pas traitée, la plante meurt de la péronosporose en 2-3 jours.

Afin de prévenir l'apparition et le développement de ces maladies, il est nécessaire de respecter les règles suivantes:

  • Observez la rotation des cultures afin que les agents pathogènes de l'oïdium et du mildiou ne s'accumulent pas dans le sol. Pour cela, les cultures de citrouilles sont cultivées au même endroit une fois tous les 4 ans.
  • Collectez régulièrement les résidus végétaux des plantations.
  • Désinfectez après la récolte.
  • Lorsque vous cultivez des concombres dans une serre, maintenez des conditions optimales pour le développement des plantes. La température de l'air dans la serre doit être supérieure à +20 degrés.
  • N'utilisez que de l'eau tiède pour arroser les légumes.
  • Pulvérisez périodiquement la culture de légumes avec des formulations spécialisées. A cette fin, le médicament "Quadris" est souvent utilisé.

En plus des mesures ci-dessus, il est important de ne pas abuser de l'application d'engrais de composition de potasse, d'azote ou de phosphore lors de la culture de concombres.

La lutte contre le mildiou est beaucoup plus difficile que contre l'oïdium, car cette maladie est très transitoire. Pour éviter cela, les mesures suivantes doivent être prises:

  • ne pas épaissir la plantation
  • suivre les règles de rotation des cultures
  • arroser la récolte uniquement avec de l'eau tiède
  • récolter régulièrement.

Il existe plusieurs méthodes pour lutter contre ces dangereuses maladies des plantes. Mais l'essentiel est de reconnaître la maladie à temps, de l'identifier à un stade précoce, puis les chances de guérir la plante et de sauver la récolte augmentent considérablement. Afin de détecter l'infection à temps, il est nécessaire d'inspecter régulièrement les cultures.

L'efficacité de la lutte contre les maladies de nature fongique dépend directement du degré de développement. Plus tôt vous commencerez à combattre la maladie, plus le résultat sera fructueux.

Si une infection est détectée, il est nécessaire d'enlever immédiatement toutes les parties des plantes endommagées par la maladie et de les brûler. Ensuite, vous pouvez commencer un traitement avec des produits chimiques ou des remèdes populaires.

Si les premiers signes de dommages aux concombres sont détectés, il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures de traitement. Immédiatement, vous devez abandonner tout type de fertilisation et de pulvérisation, améliorer l'éclairage de la culture maraîchère, éclaircir les plantations en enlevant les vieilles feuilles et les plantes malades et couper les pédoncules. Ces mesures vous permettent d'obtenir un résultat efficace dans la lutte contre le mycélium et les spores fongiques.

Il est recommandé de lutter contre l'oïdium avec les produits chimiques suivants:

NomLa descriptioncomment s'inscrire
"Topaze"Un médicament commun pour l'exposition systémique. Le principal ingrédient actif est le penconazole. Pendant l'utilisation, le médicament peut présenter un danger pour la santé humaine et animale.1 ampoule du médicament est diluée dans 10 l d'eau et immédiatement utilisée pour pulvériser les plantes. Le traitement est effectué avec un intervalle de 2 semaines.
"Incliner KE"Dans cette préparation, l'ingrédient actif est le propiconazole. Le produit est vendu sous forme d'émulsion. Il arrête le processus de formation des spores. Il est particulièrement efficace d'utiliser ce produit à des températures d'air élevées. Le médicament pénètre rapidement dans les tissus de la culture végétale et montre le résultat en quelques heures. Le produit est dangereux pour les abeilles et les poissonsPour préparer une solution, 5 ml de la préparation sont agités dans 10 litres d'eau et les plantes sont pulvérisées. Le retraitement, si nécessaire, est effectué après 2 semaines.

En plus de ces médicaments, pour soigner l'oïdium et la péronosporose, vous pouvez utiliser des moyens tels que «Bayleton», «Previkur», «Acrobat MC», «Skor» ou «Vitaros». À un stade précoce de la maladie, un résultat positif est obtenu grâce à l'utilisation de médicaments à teneur en soufre: "EDG" ou "Tiovit Jet". Tous les produits chimiques doivent être dilués et utilisés conformément aux instructions sur l'emballage.

Vous pouvez utiliser des préparations contenant du cuivre en spray. Pour ce faire, préparez une solution d'oxychlorure ou de liquide bordelais. Les moyens sont dilués dans 10 litres d'eau, en ajoutant 1 c.

Les remèdes populaires pour le traitement de l'oïdium sont très diversifiés et ont fait leurs preuves au fil des ans. Parmi les méthodes de traitement traditionnelles, les suivantes sont recommandées:

NomComment cuisinerComment utiliser
Solution de molèneLa bouse de vache est diluée avec de l'eau dans un rapport de 1: 3 et laissée au repos pendant 3 jours. Ajoutez ensuite 3 parties d'eau au concentré obtenu et filtrezLa solution est utilisée pour pulvériser les plantes infectées
Infusion de soucisVersez un demi-seau de dix litres de fleurs hachées avec de l'eau tiède et laissez infuser pendant 2 jours. Puis filtrez et ajoutez 50 g de savon liquideLa solution résultante doit être traitée avec des plantes.
Décoction de prêle1 kg d'herbe de prêle fraîche est versé dans 10 litres d'eau et laissé à infuser pendant une journée. Ensuite, faites bouillir pendant 2 heures et filtrez après refroidissement. Le concentré fini est dilué avec de l'eau dans un rapport de 1: 5Les plantes malades sont pulvérisées avec la solution. Le traitement est effectué trois fois tous les 5 jours.
Solution de permanganate de potassium1,5 g de permanganate de potassium est agité dans 10 litres d'eauPulvériser généreusement les plantes infectées
Solution de savon sodé25 g de carbonate de sodium sont dilués dans 5 litres d'eau chaude et 5 g de savon liquide sont ajoutésLes plantes sont abondamment pulvérisées avec une solution. Pour une cure complète, plusieurs traitements sont nécessaires tous les 7 jours
Solution de sulfate de cuivre5 g de sulfate de cuivre sont dilués dans 5 litres d'eau, complétés avec 50 g de savon liquideLes débarquements sont traités deux fois avec une pause d'une semaine
Solution de moutarde2 cuillères à soupe. l. la poudre de moutarde est diluée dans 10 litres d'eau tièdeLa solution résultante est versée sur une culture de légumes tous les 7 jours 3 fois
Solution de lactosérum de laitLe lactosérum de lait est dilué avec de l'eau tiède dans un rapport de 1:103 pulvérisations sont effectuées tous les 3 jours
Solution de cendre-savon1 kg de cendre de bois est agité avec 10 litres d'eau et laissé infuser pendant 7 jours. Ensuite, ajoutez du savon liquideLa solution résultante est pulvérisée avec des échantillons malades tous les jours ou tous les deux jours.

Pour le traitement de la péronosporose, une solution de lactosérum additionnée de sulfate de cuivre est utilisée. Dans un seau de dix litres d'eau, diluez 3 litres de lactosérum et ajoutez 1 c. sulfate de cuivre. La solution résultante est abondamment pulvérisée sur les plantes.

De nombreux jardiniers préfèrent se débarrasser de l'oïdium sur les concombres en utilisant des préparations spéciales, des biofongicides. Ce sont des agents pour éliminer les signes de maladies fongiques des plantes d'origine biologique. Leur principal avantage par rapport à la chimie traditionnelle est l'absence d'effets nocifs sur la santé humaine et animale, par conséquent, ces substances peuvent être utilisées même au stade de la formation des fruits.

Les biofongicides les plus populaires comprennent des agents tels que "Gamair", "Planeriz", "Fitosporin-M", "Alerin", "Pseudobacterin-2". Vous pouvez acheter ces médicaments dans des magasins spécialisés. Ils doivent être utilisés conformément aux instructions ci-jointes.


Mesures de protection agrotechniques contre l'oïdium

  • Maintenir les plates-bandes sans mauvaises herbes et déchets végétaux après la récolte
  • Ne pas enterrer les sommets malades dans le sol lors du creusement. Retirez et brûlez les résidus végétaux affectés.
  • En cas de graves dommages aux plantes l'été précédent avec l'oïdium, il est impératif au printemps, avant de planter / semer des légumes et d'autres cultures, de désinfecter le sol avec une solution à 2-3% de sulfate de cuivre (ne pas se faire transporter loin, puisque l'accumulation de cuivre inhibe les plantes) ou de permanganate de potassium pour les petits incrustations.
  • N'utilisez que des variétés zonées résistantes à l'oïdium dans la culture de légumes à domicile.

Oïdium sur les concombres

Bonjour chers amis!

Le sujet de l'article d'aujourd'hui concerne la maladie Oïdium sur les concombres... Cette maladie peut apparaître à la fois dans les serres et en plein champ. L'oïdium se traduit par l'apparition d'une floraison blanche, qui se propage rapidement, ce qui fait que les feuilles deviennent blanches, comme si elles étaient saupoudrées de farine. Après cela, les feuilles se dessèchent et les plantes meurent.

Si les concombres sont plantés chaque année dans le même lit de jardin, les agents pathogènes de cette maladie s'y accumulent, qui se propagent très rapidement lorsqu'ils sont irrigués avec de l'eau froide et lorsque la température de l'air baisse.

La source de la maladie peut être des mauvaises herbes, des fleurs, etc.

  • Il est nécessaire de faire une rotation des cultures chaque année.
  • À l'automne, il est nécessaire de procéder à un creusement profond, d'éliminer tous les résidus végétaux et les mauvaises herbes.
  • Dans les serres, vous devez maintenir une humidité optimale et une température de 20 à 25 degrés.
  • Si les premiers signes d'oïdium sur les feuilles apparaissent, il est nécessaire de vaporiser une solution de molène et d'urée. La solution doit être préparée comme suit: prendre 10 litres d'eau tiède (25 degrés) et mélanger avec un litre de molène liquide et une cuillère à soupe d'urée. La solution doit être bien mélangée et pulvérisée sur les feuilles le matin lorsque le temps est chaud. Il est nécessaire de traiter les feuilles non seulement par le haut, mais également par le bas.
  • Épousseter des feuilles de concombre gris finement moulues aide beaucoup. Le soufre doit être versé dans un sac de gaze en trois couches et pollinisé par temps ensoleillé, pendant la journée, à une température de 23 à 28 degrés. Si vous souhaitez effectuer le traitement dans la serre, vous devez fermer toutes les portes et évents, et les concombres du jardin doivent être fermés après un traitement de 2 heures avec du papier d'aluminium.
  • Un bon résultat peut être obtenu en pulvérisant des feuilles de concombre avec une solution de permanganate de potassium (1,5 gramme pour 10 litres d'eau).
  • Un moyen très efficace de lutter contre l'oïdium est la pulvérisation d'une solution de soufre colloïdal, à raison de 40 grammes pour 10 litas. l'eau. Ce traitement doit être effectué par temps nuageux.
  • La méthode la plus fiable pour faire face à la maladie oïdium sur les concombres est l'utilisation du médicament "TOPAZ", à raison de 2 millilitres pour 10 litres d'eau. Vous devez prendre une ampoule (2 millilitres), la diluer dans 10 litres d'eau à température ambiante, remuer et verser dans un pulvérisateur avec un spray fin. La pulvérisation doit être effectuée à la fois lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent et pour la prévention de la maladie. Cette pulvérisation doit être effectuée 2 fois. La première - lorsque 8 à 10 vraies feuilles apparaissent, la seconde dans la phase de début de floraison, environ 10 à 12 jours après la première. Il peut être traité aussi bien en serre qu'en plein champ, par temps sec et calme. Il est préférable de vaporiser le matin en mouillant uniformément les feuilles.
  • D'excellents résultats sont obtenus en pulvérisant sur les feuilles de concombre une solution d'oxychlorure de cuivre (préparation "HOM"), à raison de 40 grammes de poudre pour 10 litres d'eau. Utilisez cette solution 1 litre par 10 mètres carrés.

Je vous souhaite une bonne récolte. À bientôt!


Oïdium sur les fleurs et mesures de protection

Les symptômes de l'oïdium sur les fleurs apparaissent peu après le début de la saison de croissance. Sur les organes atteints, un revêtement poudreux blanc, puis blanc grisâtre apparaît, consistant en un mycélium en développement superficiel et une sporulation conidienne du champignon. Les feuilles se froissent, les pousses se dessèchent, prennent du retard dans la croissance, leurs sommets se dessèchent souvent. Les bourgeons ne fleurissent pas avec une forte défaite.

L'agent pathogène reste sur les débris végétaux sous forme de cleistothécies, moins souvent sous forme de mycélium.

La propagation de la maladie est facilitée par le temps chaud, les gouttes d'humidité et un excès d'engrais azotés. Pendant la saison de croissance, la maladie se propage par les conidies, qui se propagent facilement par le vent ou les insectes.

Les principales mesures de protection sont l'élimination des feuilles malades et séchées. Évitez les fluctuations soudaines de température dans la serre, le séchage excessif des plantes, l'utilisation unilatérale d'engrais azotés.

Le traitement des plantes affectées avec les fongicides suivants est également efficace: benlate, vectra, topaze, cumulus, thiovit, soufre colloïdal.

Regardez la vidéo "Combattre le mildiou" pour mieux comprendre comment se débarrasser de cette maladie fongique:


Voir la vidéo: Potager 2021 - 01 - Préparation buttes de culture et premier échec..


Article Précédent

Conduisez Amaryllis pour Noël

Article Suivant

Cultiver des groseilles à maquereau: de la sélection des variétés à la récolte