Palmier - Cycas revoluta


La palme

Les palmiers sont des arbres au charme incontestable, très appréciés pour leur caractéristique bien connue de donner à l'environnement dans lequel ils poussent une connotation agréable et captivante de scène «tropicale»: un motif exotique immergé également dans des scénarios urbains. Certains d'entre eux poussent en fait à l'extérieur, même dans les climats rigoureux du nord. Dans les zones au climat doux, elles sont majoritairement cultivées, surtout pour leur valeur ornementale, utile justement pour donner une scénographie illusoire de terres chaudes et tropicales. En fait, même si le palmier est une plante typiquement adaptée aux climats intertropicaux, il n'est pas rare que différentes espèces de palmiers puissent également être rencontrées dans le nord de l'Italie, grâce à leur capacité à résister aux hivers froids.

Les palmiers appartiennent à un grand groupe d'arbres appelés Palmaceae. Ils ont des tiges très fortes, mais pas très épaisses. De nombreux types différents ne se ramifient pas, mais toutes les espèces ont les feuilles caractéristiques qui poussent en grosses touffes sur le dessus de leur tronc. Celles-ci sont notoirement très grandes et parmi les différentes espèces, elles sont divisées en deux types: soit elles sont composées et pennées, avec de nombreuses folioles, soit elles sont simples, elles s'ouvrent comme un éventail et sont appelées "palmées". Au moment de la chute, les feuilles laissent alors des bases fibreuses sur le tronc. Les fleurs des palmiers semblent fermées dans une feuille ovale particulière appelée «spathe». Leur couleur est jaunâtre. Les fruits, par contre, diffèrent par leur taille et leur substance et ont la forme de noyaux. Les fruits typiques du palmier sont également les dates et les noix de coco.


Palmier nain

Parmi les différentes espèces de palmiers, une particulièrement répandue également dans notre pays est le palmier nain ou palmier Saint-Pierre, originaire d'Afrique du Nord et du sud de l'Europe et classé sous le nom de Chamaerops humilis. Ce nom a des origines historiques: inventé par Linné, il remonte, selon l'étude des traités, à 1737. Il est également très probable que l'adjectif humilis soit associé à la hauteur plutôt modeste de la plante, surtout lorsqu'on la compare à d'autres troncs très hauts, typiques d'autres plantes de la même famille. En fait, cet arbre touffu n'atteint pas plus de 4 mètres de hauteur. Le palmier nain est cependant le seul palmier spontané à pousser dans le sud de l'Italie, sa tige est très courte et dépasse rarement un mètre de hauteur. Celui-ci a une forme cylindrique et est recouvert par les gaines fibreuses que possèdent ses feuilles. A partir de la tige se forment les drageons qui déterminent la présence de la plante en groupes. Le palmier de Saint-Pierre est surtout répandu dans la région méditerranéenne, où il pousse dans les endroits rocheux et caillouteux du maquis, et, en Italie, très souvent sur les côtes.


Feuilles, fleurs, fruits

Une touffe de feuilles palmées couronne la tige, comme c'est le cas avec d'autres palmiers. Les feuilles sont grandes et, en fait, avec une ouverture en éventail qui est divisée en une douzaine de laciniae. Les pétioles du feuillage sont résolument minces et ligneux, épineux le long de leurs marges. Les fleurs sont disposées en grappes, placées entre la touffe des différentes feuilles. Ils ont une couleur jaune et leur période de floraison est généralement divisée entre les mois de mai et juin. Les fruits non comestibles sont des fruits à noyau et de forme ovale. Ils sont fibreux, de couleur rougeâtre et ne dépassent généralement pas 2 centimètres de longueur.


Multiplication

La multiplication du palmier nain se produit de deux manières. Soit par graines au printemps, soit plus généralement par repiquage des drageons au début du printemps ou en automne. Les plants enracinés devront ensuite être placés dans de petits pots d'un diamètre ne dépassant pas 10 centimètres.


Exposition

L'environnement privilégié pour la plante est, compte tenu de son origine, un espace très ensoleillé et très bien exposé. Cependant, le palmier nain a une bonne résistance au gel. Ce n'est que dans les cas où l'hiver a été particulièrement rude, qu'il sera alors nécessaire de protéger la plante avec des feuilles et des feuilles en plastique spéciales.


Terre

Le sol préféré est mou, riche en humus, de préférence pas trop humide. Le palmier nain pousse également bien dans un sol de jardin ordinaire, enrichi d'un peu de sable.


Arrosage

Ils sont concentrés dans la première période végétative, au cours de laquelle les arrosages doivent être fréquents, en attendant, c'est une bonne pratique, que le sol redevienne sec avant de le mouiller à nouveau. Une fois cultivé, le palmier nain a une excellente capacité à résister même à des périodes de sécheresse assez longues. Cependant, un arrosage régulier du printemps au début de l'automne est conseillé pour favoriser un développement adéquat de la plante et de son feuillage.


Parasites

Une attaque nuisible sur le palmier nain peut souvent provenir de cochenilles, dont l'intrusion se manifeste sur les feuilles avec des taches jaunâtres


Les usages

Son utilisation typique est comme plante ornementale, le long des côtes ou même dans les jardins. Il est également parfois utilisé pour repeupler les terres qui ont subi des processus de désertification ou d'érosion dus aux incendies.




Palmier Cikas (Cycas revoluta Thunb.) Je trajna biljka iz porodice cikasovki (Cycadacées). Stablo je razgranato, uspravno, može narasti do 7 metara visine. Listovi su skupljeni u rozetu na vrhu debla, dugi do 2 metra, široki do 20 cm, perasti, čine ih mnogobrojni tamnozeleni listići bodljikavog vrha dugi do 30 cm, na licu su tamnozeleni, naličje im svjetl. Dvodomna je biljka, razlikujemo muške i ženske vrste. Ženki cvatovi sur kuglasto spljoštenog oblika, muški cvjetovi sur na vrhu stabla u obliku dugačkih jajasto cylinčnih cvatova, nalik na uspravne češere. Vous cvate svake godine. Sjemenke sur crvene, velike, malo spljoštene, mesnatog ovoja.

Prirodno su rasprostranjene u južnom Japanu, kod nas se uzgaja u parkovima i vrtovima u primorskom području, ili kao sobna biljka u posudama u kontinentalnom dijelu.

Stanište treba biti sa dovoljno svjetlosti, premda zaštićeno ou jakog i direktnog sunca. Zemlja treba biti šumska, bogata humusom, dobro drenirana, zalijevanje je ljeti potrebno obavljati redovito i obilnije. Zimi treba biti na svježem mjestu bez previše vlage, pogotovo ako sur les températures niske. Ako se uzgaja na otvorenome, traži zaštićen, polusjenovit do sjenovit položaj. Ne podnosi hladne températures niže od -5 ° C, generalno ju je zimi dobro držati na barem 15 ° C. Sporog je rasta, po jedan list stvori godišnje a treba joj 50-100 godina par dostigne punu veličinu. Za plodonošenje pourrait je de navrši 25-30 godina.

Ramnožavanje se vrši sijanjem sjemena u proljeće ili dijeljenjem početkom ljeta, tj. preseđivanjem biljaka koje rastu uz matičnu biljku. Držati ih na toploj températuri dok se ne ustale.


Cycas revoluta - Cikas palma - Sago palm do 100cm

Cycas revoluta - Cikas palma - Sago palm do 100cm

Cycas revoluta - Cikas palma - Sago palm do 100cm, u saksijama prečnika fi 28 cm.

Omiljena palma za dekoraciju unutrašnjih prostora a za brižljive baštovane i u vrtu. Cikas palma je pogodna za sadnju u žardinjerama a veoma efektno deluje poseđena u visokim saksijama na reprezentativnom mestu. Vrlo upečatljiva vrsta koja daje luksuzan pečat svakom prostoru. Odlikuje je spor rast i velika dugovečnost.

Cycas revoluta - Cikas palma - Sago palm do 100cm

Omiljena palma za dekoraciju unutrašnjih prostora a za brižljive baštovane i u vrtu. Cikas palma je pogodna za sadnju u žardinjerama a veoma efektno deluje poseđena u visokim saksijama na reprezentativnom mestu. Vrlo upečatljiva vrsta koja daje luksuzan pečat svakom prostoru. Odlikuje je spor rast i velika dugovečnost. Sword u red najstarijih biljaka na svetu, tokom evolucije skoro from uopšte nije doživela promene pa je još poznata pod nazivom „živi fosil“. Izuzetno zahvalna biljka za održavanje u enterijeru, could je da bude izložena sunčevoj svetlosti i da povremeno okrećete saksiju kako bi se listovi pravilno razvijali i dobijali jednaku količinu svetlost. U suprotnom će biljka će stagnirati i neće izbacivati ​​neuf listesove. Ono što je karakteristično kod Cikas palms je da svo novo lišće izbacuje odjednom, ciklično ukrug. Pogoduje i povremeno prihranjivanje u toku vegetacije. Cikas palma može uspevati i u vrtu ukoliko je zaklonjena od direktne sunčeve svetlosti i ako je zaštitite tokom zime od izmrzavanja unošenjem u negrejanu prostoriju.

Sadnice Cikas palms možete kupiti u našem vrtnom centru u rasadniku u Beogradu na Pančevačkom putu 86. Zbog veličine sadnica se ne isporučuje.

Po preuzimanju robe, sadnica, semena ASC Garden nema više mogućnost nadzora i nege istih tako da ne može data garanciju na dalje. Za sadnice kao živo biće nije moguće data garanciju ni dan place napuste rasadnik. Ne možemo uticati na održavanje i negu istih, samim tim i na dalji rast i razvitak istih.

Naše biljke redovno prolaze fitisanitarne preglede kako šumških tako i fito inspekcije tako da bolesnih i zaraženih biljaka nemamo.


Cycas revoluta - Cikas palma - Palmier sagou 65cm (Uskoro u ponudi)

Cycas revoluta - Cikas palma - Sagoutier 3

U ponudi sadnice cikas palms visine 65cm sa saksijom.

Slika je informativnog karaktera.

Cycas revoluta - Palmier Cikas - Palmier sagou 65 cm

Omiljena palma za dekoraciju unutrašnjih prostora a za brižljive baštovane i u vrtu. Cikas palma je pogodna za sadnju u žardinjerama a veoma efektno deluje poseđena u visokim saksijama na reprezentativnom mestu. Vrlo upečatljiva vrsta koja daje luksuzan pečat svakom prostoru. Odlikuje je spor rast i velika dugovečnost. Sword u red najstarijih biljaka na svetu, tokom evolucije skoro from uopšte nije doživela promene pa je još poznata pod nazivom „živi fosil“. Izuzetno zahvalna biljka za održavanje u enterijeru, could je da bude izložena sunčevoj svetlosti i da povremeno okrećete saksiju kako bi se listovi pravilno razvijali i dobijali jednaku količinu svetlost. U suprotnom će biljka će stagnirati i neće izbacivati ​​neuf listesove. Ono što je karakteristično kod Cikas palms je da svo novo lišće izbacuje odjednom, ciklično ukrug. Pogoduje i povremeno prihranjivanje u toku vegetacije. Cikas palma može uspevati i u vrtu ukoliko je zaklonjena od direktne sunčeve svetlosti i ako je zaštitite tokom zime od izmrzavanja unošenjem u negrejanu prostoriju.

Sadnice Cikas palms možete kupiti u našem vrtnom centru u rasadniku u Beogradu na Pančevačkom putu 86 ili da Vam se isporuče kurirskom službom. Dîner isporuke 1-2 sadnice Cikas palma je 530 din po adresi.

Minimalna porudžbina putem sajta je u iznosu od 2000din (možete kreirati porudžbinu koja sadrži i više različitih artikala, različite cenovne kategorije). Proizvode u vrednosti ispod ovog minimuma možete kupiti direktno u našoj maloprodaji.

Po preuzimanju robe, sadnica, semena ASC Garden nema više mogućnost nadzora i nege istih tako da ne može data garanciju na dalje. Za sadnice kao živo biće nije moguće data garanciju ni dan place napuste rasadnik. Ne možemo uticati na održavanje i negu istih, samim tim i na dalji rast i razvitak istih.

Naše biljke redovno prolaze fitisanitarne preglede kako šumških tako i fito inspekcije tako da bolesnih i zaraženih biljaka nemamo.


Les jardins botaniques de la première ville de Sicile, Palerme, sont parmi les plus anciens et les plus importants d'Europe. Conçus à la fin des années 1700, aucune dépense n'a été épargnée pour leur construction. Comme aujourd'hui, les premiers visiteurs ont été accueillis par un gymnase néoclassique triomphal (destiné à exercer l'esprit plutôt que le corps), flanqué de bâtiments symétriques abritant des plantes tropicales (le Calidarium) et des plantes tempérées (le Tepidarium).

La devise à l'intérieur du dôme du gymnase se lit 'Erreur utile dulci', Qui se traduit par'Mélangé avec un doux profit

L'architecte était le Français Léon Dufourny, qui a également aménagé un système typiquement linnéen de parterres pour la présentation et l'étude des plantes dans leurs familles respectives. Les jardins botaniques de toute l'Europe du Nord ont envoyé à Palerme des plantes qui, autrement, auraient péri dans des climats plus froids. Et comment ils ont prospéré. L'Orto Botanico di Palermo abrite aujourd'hui plus de 12000 espèces, dont beaucoup ont atteint des proportions gigantesques, notamment le drago (Dracaena draco), qui occupe une butte près d'un étang connu sous le nom de `` la lagune '', un pin Cook (Araucaria columnaris), et un spécimen massif de la figue de Moreton Bay (Ficus macrophylla) qui est arrivé à Palerme en provenance de l'île Norfolk en 1845.

Une vue historique de l'entrée du jardin de nos jours via Lincoln Le gymnase de Dufourny, encore bien conservé, abrite un petit musée et une bibliothèque

Le temps et les circonstances n'ont pas été tout à fait favorables à l'Orto Botanico. Dans les années 1960, le terrain évitait de justesse d'être coupé en deux par une nouvelle autoroute. Récemment, à l'instar d'autres institutions botaniques du monde entier, l'Orto Botanico a subi des coupes de financement dont l'impact est malheureusement évident. Certaines parties du jardin ont un air distinct d'abandon, comme si quelqu'un avait cadenassé les portes il y a 12 mois et laissé la nature suivre son cours. Les grandes étendues (les jaune vif dans le plan ci-dessous) sont marquées comme des «zones expérimentales», ce qui semble être une manière douce de se débarrasser de beaucoup de mauvaises herbes, ou à tout le moins de plantes à l'aspect de mauvaises herbes.

Les palmiers poilus ajoutent à la sensation Jurrasic du jardin

Peu de vestiges du vaste système linnéen (jaune pâle), à ​​l'exception de la maçonnerie appartenant aux huit bassins formels. (L '`` aquarium' ', une grande piscine ronde divisée en 24 sections abritant différentes flores aquatiques, est complètement intacte et regorge de plantes.) La région linnéenne a été éclipsée par des arbres et des palmiers qui, bien que magnifiques, ne sont pas ce qui était initialement prévu. Bouclées et délabrées, il est triste de voir les portes d’origine du jardin menant du parc de la Villa Giulia dans un salon en état de réparation.

En essayant de trouver un nom pour ce poste, j'ai été tenté de désigner les jardins comme l '«Orto Jurrasico»: la possibilité d'un dinosaure errant dans les sous-bois ne s'est jamais sentie au-delà des domaines du possible. Selon les paroles toujours sages de Lui à l'intérieur, "tout avait besoin d'une bonne côtelette".

Cependant, suggérer que l'Orto Botanico n'est ni intéressant ni attrayant serait lui faire une injustice. La plupart des bâtiments sont en bon état et les axes centraux de la Viale Vincenzo Tineo et de la Viale delle Palme sont soigneusement entretenus, offrant de belles vues à travers le jardin. Les amateurs de palmiers, de cycas, de dracaenas et de plantes succulentes le trouveront emballé jusqu'aux gunnels avec des spécimens impressionnants qui ne survivraient pas ailleurs en Europe. Et, avouons-le, Palerme n'a pas le climat pour les bordures herbacées et les rocailles, il faut donc le juger en fonction de critères différents d'un jardin botanique anglais.

Je l'ai presque perdu à l'intérieur dans les sous-bois!

J'ai été particulièrement ravi de reprendre connaissance de certaines des plantes que nous avons vues pour la dernière fois à Madagascar - Alluaudia procera et A. humbertii. Ils ont développé leur `` tronc '' épineux en forme de poulpe il y a des milliers d'années pour repousser les herbivores, mais les lémuriens ont rattrapé et grignoteront avec plaisir les feuilles juteuses. À Palerme, il est peu probable que les Alluaudias soient troublés par autre chose qu'un humain trébuchant, et je sais ce qui serait pire.

La dernière fois que je me suis brossé contre Alluaudia humbertii J'étais dans le sud de Madagascar

Le Giardino a Succulente est un trésor de cactus et autres plantes charnues. Ici, ils peuvent atteindre leur plein potentiel, beaucoup atteignant leur pleine maturité. Ailleurs, il y a une maison de cactus, qui est maintenue en bon état avec la plupart des plantes étiquetées. Cependant, il n’échappe pas au piège de l’air légèrement fatigué et poussiéreux comme le font souvent les cactus. Les allées ombragées du jardin sont bordées de milliers de spécimens en pot qui, à en juger par d'anciennes plaques photographiques, sont une tradition qui remonte aux années 1800.

Plantes succulentes affichées à l'ombre des frangipaniers

Ma fantaisie a été chatouillée par le merveilleux Echinocactus grusonii photo ci-dessous, strié et armé de piquants acérés, mais recouvert au sommet par du duvet crémeux. Ces touffes sombres produiront éventuellement des fleurs jaunes.

Echinocactus grusonii est également connu sous le nom de coussin de belle-mère - aïe!

Nous savons tous ce qu'est un arboretum, mais je n'avais jamais entendu parler d'un cycadetum. Je connais très peu la famille des cycas, à part cela ils existent depuis la période jurassique (c'est-à-dire 145 millions d'années). Je ne peux pas dire que je sois plus sage après ma visite à l’Orto Botanico, mais j’ai pu voir que la collection était impressionnante. Cela a commencé avec un spécimen de Cycas revoluta (récemment des centres commerciaux et des plantations publiques partout dans les tropiques) donné par la reine Maria Carolina en 1793. Ce fut la première cycadée à trouver une maison permanente en Europe. À mesure que le jardin se développait, il acquit Ceratozamia mexicana et Dioon comestible du Mexique et Cycas circinalis du sous-continent indien. En 1997, l'Orto Botanico a largement ajouté à sa collection avec Dioon spinulosum (au dessous de), Encephalartos altensteinii, Encephalartos longifolius, Encephalartos villosus, Encephalartos ferrox (au dessous de), Macrozamia moorei et Zamia furfuracea.

Gracieuses mais sauvages: les feuilles de fougère Dioon spinulosum (dioon géant ou palmier à gomme) Un autre cycad épineux, Encephalartos ferrox

L’une des plus belles caractéristiques de l’Orto Botanico est l’élégante Serra Maria Carolina, qui a été présentée au jardin par la reine Maria Carolina d’Autriche. Il est également connu sous le nom de jardin d'hiver ou jardin d'hiver. La structure d'origine était en bois et en verre, mais au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, elle a été reconstruite en fonte. La serre était agréablement fraîche à l'intérieur même avec une température extérieure de 37 degrés centigrades.

Une vue de l'intérieur de la Serra Maria Carolina vers l'entrée d'origine de l'Orto de Villa Giulia

Malgré l'état précaire de certaines parties du jardin, une visite est un vrai régal par une chaude journée ensoleillée. La canopée exotique du feuillage offre une ombre délicieuse et un foyer pour des centaines de perruches à collier, aussi bien à Palerme que dans le Kent. Ce sont des oiseaux résistants et adaptables, et j'ai le sentiment que l'Orto Botanico partage les mêmes traits. Le jardin a résisté aux 230 dernières années et survivra sûrement aux siècles qui suivront en tant que l'une des principales institutions botaniques d'Europe.

L'Orto Botanico di Palermo, Via Lincoln 2, est à la fois un jardin botanique et une institution de recherche et d'enseignement du Département de botanique de l'Université de Palerme. Il est ouvert tous les jours, mais consultez le site Web avant de le visiter.

Linneaus est fier même si sa part de l'Orto Botanico est passée à la graine


Cikász pálma gondozása

Gondozása: napsütéses, világos helyet igényel, kedveli a meleget, rendszeresen öntözzük, különösen az új levelek megjelenésekor legyen mindig nedves a földje, augusztusig hetente tápoldatoőuk zöld. Az új levelek növekedésével fokozatosan elveszti a régieket. Un fagyok elmúltával tegyük ki à szabadba, fokozatosan szoktatva à napsütéshez. Elegendő 3-4 évente átültetni általános virágföldbe.

Teleltetése: Nem fagytűrő, télen 12-15 fokos hőmérséklet ideális számára, csak annyira öntözzük, hogy ne száradjon ki a földje, tápoldatozni ilyen nem kell. Nem páraigényes, így a száraz levegőt est jól tűri. Jobb híján nálam lakótelepi lakásban kb. 21 fokon telel, ilyenkor egy kicsit gyakoribb öntözés szükséges. Melegben és gyakori öntözés mellett felnyurgult leveleket hoz, ezeket le kell vágni, mert nem szépek és egyébként is tönkre mennének.

Metszése: a száraz, télen nőtt leveleket mielőbb vágjuk le, hogy ne vonjanak el energiát a növény épp részeitől

Szaporítása: magról szaporítható, de nagyon hosszadalmas

Kártevők: kórokozóknak, élősködőknek jól ellenáll leginkább a takácsatka károsíthatja.

Felhasználása: főként dísznövényként használható, nyersen mérgező, magvai sütve vagy szárítva ehetővé tehetők.


Le seul rapport des cycadales aux vrais palmiers (Arecaceae) est que les deux sont des plantes à graines. L'épithète spécifique latine revoluta signifie "recourbé en arrière", [2] en référence aux feuilles. Ceci est également appelé palm kungi (peigne) dans les zones de langue ourdou. [3]

Cette plante très symétrique supporte une couronne de feuilles vert foncé brillantes sur un tronc épais et hirsute qui mesure généralement environ 20 cm (7,9 po) de diamètre, parfois plus large. Le tronc est très bas à souterrain chez les jeunes plantes, mais s'allonge au-dessus du sol avec l'âge. Il peut devenir de très vieux spécimens avec 6 à 7 m (plus de 20 pieds) de tronc, cependant, la plante a une croissance très lente et a besoin d'environ 50 à 100 ans pour atteindre cette hauteur. Les troncs peuvent se ramifier plusieurs fois, produisant ainsi plusieurs têtes de feuilles. [4]

Les feuilles sont d'un vert semi-brillant profond et d'environ 50–150 cm (20–59 po) de long lorsque les plantes sont en âge de se reproduire. Ils se développent en une rosette en forme de plume jusqu'à 1 m (3,3 pi) de diamètre. Les folioles serrées, rigides et étroites mesurent 8–18 cm (3,1–7,1 po) de long et ont des bords fortement recourbés ou tournants. Les folioles basales ressemblent davantage à des épines. Le pétiole ou les tiges du cycad de sagou mesurent de 6 à 10 cm (2,4 à 3,9 po) de long et ont de petites barbes protectrices.

Les racines sont appelées coralloïde avec un Anabaena symbiose permettant la fixation de l'azote. [5] Des cellules riches en tanins se trouvent de chaque côté de la couche d'algues pour résister à l'invasion algale.

Comme les autres cycas, il est dioïque, les mâles portant des cônes de pollen (strobilus) et les femelles portant des groupes de mégasporophylles. La pollinisation peut être faite naturellement par les insectes ou artificiellement.

Propagation de Cycas revoluta est soit par graine, soit par clonage par élimination des décalages basaux. C'est l'un des cycas les plus cultivés, cultivé en extérieur dans les régions tempérées et subtropicales chaudes, ou sous verre dans les régions plus froides. Il pousse mieux dans un sol sableux et bien drainé, de préférence avec un peu de matière organique. Il a besoin d'un bon drainage ou il pourrira. Il est assez tolérant à la sécheresse et pousse bien en plein soleil ou à l'ombre extérieure, mais a besoin d'une lumière vive lorsqu'il est cultivé à l'intérieur. Les feuilles peuvent blanchir un peu si elles sont déplacées de l'intérieur vers le plein soleil à l'extérieur.

De tous les cycas, C. revoluta est le plus populaire dans la culture. On le voit dans presque tous les jardins botaniques, dans les régions tempérées et tropicales. Dans de nombreuses régions du monde, il est fortement promu commercialement en tant que plante paysagère. Il est également très populaire comme plante de bonsaï. Décrit pour la première fois à la fin du 18e siècle, il tolère des températures douces à quelque peu froides, à condition que le sol soit sec. Le gel peut se produire à des températures inférieures à −10 ° C (14 ° F). C. revoluta se défolie habituellement en hiver dans ce climat tempéré, mais elle rincera (fera pousser) plusieurs nouvelles feuilles au printemps.

Sago Modifier

La moelle contient de l'amidon comestible et est utilisée pour faire du sagou. Avant utilisation, l'amidon doit être soigneusement lavé pour éliminer les toxines contenues dans la moelle. L'extraction de l'amidon comestible du cycad de sagou nécessite des soins particuliers en raison de la nature toxique des cycadales. [8] Le sagou cycad est utilisé aux mêmes fins que le sagou de palme. Le sagou est extrait du cycad de sagou en coupant la moelle de la tige, de la racine et des graines des cycas, en broyant la moelle en une farine grossière, puis en la lavant soigneusement et à plusieurs reprises pour lessiver les toxines naturelles. Le résidu d'amidon est ensuite séché et cuit, produisant un amidon similaire au sagou de palme / sabudana. La graine de cycas contient de la toxine cycasine et ne doit pas être consommée car la toxine cycasine peut survivre aux lavages répétés les plus vigoureux. La toxine cycasine peut provoquer la SLA, la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate et le carcinome hépatocellulaire fibrolamellaire.

Aulacaspis yasumatsui est une cochenille qui se nourrit de C. revoluta, et décochée est capable de détruire la plante. [9]

L'extrait hydro-alcoolique de feuilles de C. revoluta montre la présence d'alcaloïdes, de stéroïdes et de tanins tandis que l'extrait chloroformique montre la présence de saponines, de tanins et de sucres. [10] Les brochures contiennent également des biflavonoïdes. [11] Estragole est le principal composé volatil émis par les cônes mâles et femelles de C. revoluta. [12]

Le sagou cycad est extrêmement toxique pour les animaux (y compris les humains) s'il est ingéré. Les animaux domestiques sont particulièrement exposés, car ils semblent trouver la plante très appétissante. [13] Les symptômes cliniques de l'ingestion se développeront dans les 12 heures et peuvent inclure des vomissements, de la diarrhée, une faiblesse, des convulsions et une insuffisance hépatique ou une hépatotoxicité caractérisée par l'ictère, la cirrhose et l'ascite. L'animal peut apparaître contusionné, avoir des saignements de nez (épistaxis), méléna (sang dans les selles), hématochézie (tension sanglante) et hémarthrose (sang dans les articulations). [14] Le centre de contrôle des poisons animaux ASPCA estime un taux de mortalité de 50 à 75% lorsque l'ingestion du sagoutier est impliquée. Si une quantité quelconque de la plante est ingérée, un centre antipoison ou un médecin doit être contacté immédiatement. Les effets de l'ingestion peuvent inclure des dommages internes permanents et la mort.

Toutes les parties de la plante sont toxiques cependant, les graines contiennent le niveau le plus élevé de cycasine toxine. Cycasin provoque une irritation gastro-intestinale et, à des doses suffisamment élevées, entraîne une insuffisance hépatique. [15] D'autres toxines incluent la bêta-méthylamino L-alanine, un acide aminé neurotoxique et une toxine non identifiée qui a été observée pour causer la paralysie des membres postérieurs chez les bovins. [16]


Vidéo: Cycas Revoluta Sago Palm HOW TO TRIM A SAGO PALM


Article Précédent

Dois-je tailler les herbes: quelles herbes doivent être taillées et quand

Article Suivant

Bilan des maladies et ravageurs de la pelouse: comment défendre sa pelouse dans une bataille inégale?